L’association Synergiz vient de publier une étude de cas intitulée : La marée noire du Golfe du Mexique – Conséquences  financières pour BP, méthodes d’évaluation des dommages et perspective d’extension de la comptabilité (pdf 1,7Mo).

Cette étude de cas présente :

  • les évènements clefs suite à  l’explosion du 20 avril 2010 ;
  • les implications comptables et fiscales des mesures prises par BP pour répondre aux attentes des parties prenantes ;
  • les difficultés méthodologiques liées à  l’évaluation des dommages écologiques ;
  • le manque de transparence de BP sur les méthodes de calcul employées pour évaluer ses charges et passifs environnementaux ;
  • Et souligne la nécessité, avec propositions à  l’appui, d’une extension de la comptabilité générale à  une comptabilité écosystémique.

Source : www.synergiz.fr

Cet article a été posté le Vendredi, 17 décembre, 2010 à 11:24.
Catégories: Brèves.

2 Commentaires, Commentaire ou Rétrolien

  1. Dans ce genre de cas, la question qu’il faut garder à  l’esprit est la répartition des responsabilités fixées par la loi … les pouvoirs induits … et les contre-pouvoirs prévus ou absents.

Repondre à “Etude de cas sur la marée noire du Golfe du Mexique : l’importance de la comptabilité des entreprises face aux risques et accidents écologiques”